Dominique HUBERT

scénographe

SAISON 2022-2023

DIMANCHE 30 OCTOBRE | 16H

COSTUMES D’HALLOWEEN

Copyright photo | Laure Jacquemin

Dominique Hubert fait des études d'architecture à l'École nationale d'Architecture de Versailles de 1971 à 1979 ; elles seront orientées surtout vers les équipements culturels et les sciences sociales. Ses études sur la pratique de l'espace selon le modèle culturel notamment arabe l'amènent ensuite à être pendant 6 ans enseignant à l'École d'Architecture de l'Université d'Alep en Syrie. Ces années en orient lui permettront également de participer à des fouilles archéologiques, de faire les inventaires des lieux, du textile et des hammams, et de participer aux prémices de l'élaboration du dossier pour le classement d'Alep au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

De retour en France, il devient pour l'Institut du Monde Arabe qui se met en place à Paris, l'architecte scénographe des expositions temporaires ; l'exposition d'ouverture " Mémoire de soie" fut un déclic pour " Les bijoux du Sultanat d'Oman", "La Tunisie vue par un photographe japonais ", "Les jeux pour enfants au Liban", etc...

En 1998 il crée avec Daniel Giusiano la société d'événementiels "Archimède et Tiepolo " spécialisée dans des événements baroques liés à la musique et aux costumes. Les mises en scène et les décors réalisés font souvent référence à Venise et à son carnaval.

Le spectacle "Eve Brenner et les castrats" produit dans des lieux prestigieux tels que le "Grand Hôtel", "l'Opéra Garnier", "le Sénat" etc ... en est le témoin.

Plus ludique "La Garden Party" annuelle de l'Hôtel Saint James intégrera avec l'Agence Mégafaune des animaux dans ses événementiels.

Dominique Hubert sera également de 1996 à 2004, l'architecte scénographe des expositions temporaires du Musée des Invalides à Paris ; avec les expositions "Évolution des uniformes des Spahis", "Napoléon en Egypte " , "Les petits soldats et la musique", "Bicentenaire de l'École de Saint Cyr" , il renouera avec ses thèmes favoris : l'orient, les textiles, les objets.

De 1999 à 2006, il sera aussi l'architecte scénographe, en France et au Maroc, des expositions organisées par la Commission Marocaine d'Histoire Militaire .

Les expositions "France-Maroc" à Paris (1999) et à Rabat (2000) ont été faites en collaboration avec le Musée de l'Armée (Invalides) à Paris.

Les expositions de 2005-2006 à Agadir, Casablanca, Fez, Marrakech, Meknes, Rabat furent des commandes du Palais Royal.

Actuellement "Archimède et Tiepolo" perdure à Paris dans le cadre d'un atelier de création d'objets et de décors géré par Daniel Giusiano.

27/62