Kaoli ISSHIKI

soprano

SAISON 2022-2023

SAMEDI 16 JUILLET | 19H

IN MEMORIAM

La finesse, la sensualité et la richesse de couleur de la musique française fascinent Kaoli ISSHIKI depuis son plus jeune âge. Elle a étudié à l’Institut de l'Université Nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo où elle a acquis une bonne technique vocale et travaillé le sens musical, principalement en jouant de la musique allemande, notamment des cantates de J.S.Bach.

Kaoli ISSHIKI arrive à Paris en 1996 pour réaliser son rêve : connaître la musique française dans son intégralité et devenir la meilleure interprète de cette musique.

Sa carrière professionnelle en Europe débute au sein des ensembles vocaux Musicatreize, Accentus, Nederlands Kamerkoor et plus récemment Les Métaboles. Par sa technique performante et son sens de l'équilibre musical, Kaoli ISSHIKI a été très vite recommandée en tant que soliste de concert, notamment pour la musique moderne et contemporaine.

En terminant ses étude à Paris par l’obtention du 2ème prix opéra au Concours International de Chant de Paris en 2001, elle poursuit sa carrière de soliste avec Ensemble TM+, Ensemble InterContemporain, Ensemble 2e2m, Ensemble Ictus, Pablo Marquez, Raphael Simon, Pascal Contet. Elle a notamment interprété des œuvres de Steve Reich, Pierre Boulez, Paul Hidemith, Jonathan Harvey, Leos Janaček, Ivan Fedele, Paul Méfano, Dominique Lemaître, Arvo Pärt, George Clumb, Berlioz, Ravel, Stravinsky, entres autres...

Kaoli ISSHIKI a également enregistré des œuvres des compositeurs français Maurice Ohana, Dominique Lemaître, Pascal Dusapin, Felix Ibarrondo, Paul Méfano.

Elle a aussi interprété plusieurs rôles notamment dans « Curlew River » de Britten, « L’Arbalète Magique » de Ton That Tiet ou encore dans « L’enterrement de Mozart » de Mantovani.

Mais son intérêt pour la musique française ne se limite pas à la musique d’hier et d’aujourd’hui. Depuis 2003, période pendant laquelle elle a obtenu le 2ème prix au Concours International du Chant Baroque de Chimay (présidé par William Christie), Kaoli ISSHIKI se tourne vers les différentes facettes de la période baroque et renaissance française, notamment au travers de la danse et du chant.

Après avoir vécu de précieuses expériences au sein de L’Ensemble Européen William Byrd, Il Seminario Musicale, Ludus Modalis, elle exprime maintenant pleinement ce répertoire. Elle a déjà à son actif Trois Leçons de Ténèbres de Couperin et de De Lalande, des psaumes de Mondonville, l’Office des Ténèbres de Charpentier, des motets de Campra et de Lalouette, des cantates de Clérambault et de Rameau,des madrigaux et des pièces vocales de Dowland, ainsi qu’un DVD avec Il Seminario Musicale : « Le Tombeau de Marc-Antoine Charpentier ».

Le disque Des Vêpres de Monteverdi qu'elle a enregistré avec Ludus Modalis (dir. Bruno Boterf) a obtenu ffff de Télérama et Disque du mois de janvier du BBC music Magazine en 2019.

Depuis 2010, elle entame également la répertoire médiévale, notamment des chansons du 13-14ème siècles dans la cadre d'un stage avec Christophe Deslignes et Xavier Terassa. En 2018, elle interprète le rôle de La Reine et d'Un Ange dans Jeu de Daniel, et les pièces sacrées de Hildegard von Bingen en 2019.

L’interprétation de la mélodie française reste le but ultime que s’est fixé Kaoli ISSHIKI : diplômée du Prix Spécial Henri Lemoine au Concours International d'Interprétation de la Mélodie Française de Toulouse en 2001, elle donne depuis des récitals sur des mélodies de Debussy, Ravel, Fauré, Poulenc, Messiaen ainsi que Jean Cartan. En 2018 elle a donné un récital joint avec Vincent Lievre-Picard et interprété les œuvres de Charles Koechlin entre autres.

30/62