Matthijs Koene, Flûte de Pan

www.matthijskoene.nl

Saison 2018 : Florilège Baroque

    Matthijs Koene, né en 1977, est reconnu internationalement comme l’un des plus grands flûtistes de Pan de son époque. Véritable pionnier, sa conception de l’instrument a largement contribué à en développer les possibilités techniques et expressives, lui permettant de faire entrer la flûte de Pan, plus couramment associée au folklore, dans le monde de la musique classique. Plus de 200 pièces ont été à ce jour écrites pour Matthijs par des compositeurs convaincus par le potentiel offert par cet instrument, en solo, musique de chambre ou ensemble, ainsi qu’en soliste dans des concertos. Parmi ces compositeurs on retrouve des noms prestigieux tels que Theo Loevendie, Roderik de Man, Daan Manneke, Guus Janssen, Klaas de Vries, Chiel Meijering, Gwyn Pritchard, Fabio Nieder, Calliope Tsoupaki, Martijn Padding, Klas Torstensson ou encore Ron Ford.
    Matthijs débute ses études de flûte de Pan dès l’âge de sept ans, et il obtient par la suite son diplôme avec mention du Conservatoire d’Amsterdam, dont il est depuis 2005 le professeur principal de flûte de Pan. Il est lauréat de nombreux concours en soliste, et son duo Verso avec le guitariste Stefan Gerritsen a remporté de prestigieuses récompenses tels que le Vriendenkrans and Concertgebouw Award en 2003, le Prix de musique contemporaine à la Comradio Competition de Barcelone en 2003, ou encore le Grand Prix et le Prix Piazzolla de la Fondation IBLA en 2006. Le duo Verso s’est produit en Europe, en Afrique, aux Etats-Unis,  et notamment au Carnegie Hall de New-York.

     “Koene réalise des prouesses avec son instrument qui semblent parfois à la limite de l’imposssible.” (Soundboard Magazine, 2010)
    “Koene est reconnu comme un maître absolu de son instrument.” (Klassieke Zaken, 2010)
    “Le flûtiste de Pan souhaite faire de la flûte de Pan un instrument de musique classique à part entière, ce qu’il prouve avec un jeu d’une grande expressivité et techniquement parfait."(Berner Zeitung, 2009)