Guillaume Andrieux, Baryton

    Guillaume Andrieux débute le chant à la Maîtrise de l’Opéra National de Lyon sous la direction de Claire Gibault, et chante dès son plus jeune âge avec des chefs tels que William Christie, Kent Nagano ou encore John Nelson. 

    Il entre ensuite au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon. Parallèlement, il est membre de la Compagnie Sylvie Kay en tant que danseur (claquettes et modern jazz). Puis, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Glenn Chambers, dont il sort diplômé en 2010.

    Il a interprété Enée (Didon et Enée, Purcell) au Festival d’Ambronay, Tarquinius (The Rape of Lucretia, Britten) et le Comte Almaviva (Le Nozze di Figaro, Mozart) au CNSMDP, Cléon (L'Ivrogne Corrigé, Glück) à l'Amphithéâtre de l'Opéra Bastille, les rôles de l'Horloge et du Chat (L'Enfant et les Sortilèges, Ravel) au Festival d'Aix-en-Provence ainsi qu'à la salle Pleyel, Paul (Les Enfants Terribles, P. Glass) à l'Opéra National de Bordeaux, au Teatro Arriaga de Bilbao ainsi qu'au Théâtre de l'Athénée, Le Podestat (Le Docteur Miracle, Bizet) avec l'Orchestre d'Avignon, Winterreise de Schubert à l'Athénée, Papageno (Die Zauberflöte, Mozart) à l'Opéra de Metz ainsi qu'à l'Opéra National de Lyon, Mesrin (La Dispute, création mondiale de B. Mernier) au Théâtre de La Monnaie de Bruxelles, Bobinet et Gardefeu (La Vie parisienne, Offenbach) à l’Opéra de Toulon, d'Avignon et à l'Opéra National du Rhin, le rôle-titre d'Aben Hamet de T. Dubois avec l'Atelier Lyrique de Tourcoing dirigé par Jean-Claude Malgoire, Roger (Le Balcon, P. Eötvös) à l'Athénée, Le Chanteur de Sérénade (Les Caprices de Marianne, H. Sauguet) aux opéras de Reims, Marseille, Tours, Bordeaux, Rennes, le rôle de Pelléas (Pelléas et Mélisande, Debussy) à l'Atelier Lyrique de Tourcoing, à Turin avec l'Orchestre National de la Rai ainsi qu'à l'Opéra de Toulon, Bassanio (Le Marchand de Venise, Hahn) à l'Opéra de Saint-Étienne, Mercutio (Roméo et Juliette, Gounod) à l'Opéra de Metz et à l'Opéra de Hong Kong…

    En oratorio, il a chanté La Passion selon Saint-Matthieu de Bach, Le Messie de Haendel, Carmina Burana de Orff, le Requiem de Fauré, Duruflé et Brahms.

    Il se consacre également au répertoire du lied et de la mélodie sous les conseils de Ruben Lifschitz et se produit en récital avec le pianiste Michael Guido, entre autres, à l’Opéra Comique, à Royaumont et à l'Athénée.

    Par ailleurs, il est nommé dans la catégorie Révélation artiste lyrique aux Victoires de la musique classique 2016.