Aurélien Pontier, Piano

www.bs-artist.com

    Décrit par la presse comme " un somptueux pianiste" (Philippe Cassard, France-Musique),  " à la sonorité claire et dense" (Alain Lompech, Diapason), "brillant pianiste très virtuose et maître de lui"  (Frederic Lodéon, France-Musique) , "aux moyens prodigieux" (Classica), Aurélien Pontier est une figure de premier plan de la jeune génération de pianistes français. 
    Ayant enregistré pour Warner Music, Brilliant Classic,  NoMad Music, son dernier disque paru en 2019 chez Ilona Records consacré aux Paraphrases d'Opéras de Liszt a reçu un accueil enthousiaste de la presse et a notamment reçu un Choc du magazine Classica , qui décrit son jeu comme celui " de Mephisto en personne", tandis qu'Artallina le présente comme un pianiste ayant "les doigts du Bon Dieu ,  qui signe un album décidément admirable qui le fait rentrer dans la cour des grands". 
    À la fois soliste et partenaire de musique de chambre recherché, il parcourt tout le répertoire depuis ses débuts à l'Opéra de Paris à l'âge de 9 ans.
    La saison 2018-2019 le voit jouer en France,  Autriche, Hongrie, Allemagne, Espagne, Portugal, Serbie, Roumanie, Slovaquie, Bulgarie, Roumanie, Thaïlande. 
    Il partage la scène avec des chefs et musiciens prestigieux tels que Enrique Mazzola, Sylvain Cambreling, Marc Coppey, David Grimal, Jakub Jozef Orlinski, Bruno Rigutto, le quatuor Aviv, Dana Ciocarlie, Marina Chiche, Liana Gourdjia, Lise Berthaud, Marie Chilemme, Alexandre Pascal, Pierre Génisson, Raquel Camarinha,  Catherine Trottmann, Roger Tapping, François Le Roux,  Olivia Gay, Francois Salque ainsi que Patrick Poivre d'Arvor dans le cadre de concerts-lecture.
    Né dans une famille de musiciens, Aurélien Pontier débute le piano avec la pianiste espagnole Martha Zabaleta. Remarqué très tôt par Emmanuel Krivine, celui-ci l'engage  pour jouer le 1er concerto de Chopin à l'âge de 12 ans avec l'Orchestre National de Lyon. Il entre aussitôt, à l'âge de 13  ans, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean-Francois Heisser et Rena Cherechevskaia , plus jeune étudiant de cette institution. Il en ressort avec un 1er prix de piano et de musique de chambre.
    Il se perfectionne ensuite avec de grands maîtres tels que Murray Perahia, Maria Joao Pires, Konstantin Bogino, Oksana Yablonskaya. Il remporte à l'unanimité les premiers prix du concours Vladimir Krainev ( Kiev, Ukraine) et Chioggia ( Italie ).
    Aurélien Pontier s'est notamment produit à la Grande Salle Tchaïkovski du Conservatoire de Moscou, à la Philharmonie de Kiev, à l'Opéra Garnier, à l'Auditorium du Louvre, à la Fondation Louis Vuitton, aux Invalides, ainsi que dans de nombreux festivals de par le monde. 
    Il a plusieurs fois joué en direct à la radio pour Radio-Classique et pour France-Musique, et a été invité à donner le concert de clôture du festival de Montpellier-Radio-France.